Prenons le temps de parler de la surconsommation des thèmes UI. Premièrement, j’aimerais m’acharner sur le fait que la démocratisation des langages front-end ont un impact injustifiable sur les processus de design. Les designers semblent oublier qu’ils ont pour mission de créer des patterns et pas juste suivre les nouvelles possibilités CSS. Te fais pas avoir. Et donc les thèmes UI n’échappent pas à la règle, on se retrouve avec des design uniformes et des répétitions : les slider, les ombres portées, les contours arrondis, le PARALLAX.

Peut-être l’aurez-vous remarqué, les thèmes sont partout. Ce magnifique site résume bien tout ce qu’il y a à ne pas suivre pour un portfolio créatif digne de ce nom :

>> http://adventurega.me/bootstrap/

La question n’est pas de débattre sur l’efficacité de la Grille Bootstrap et l’adorable framework adaptatif qu’ils offrent, ou encore la pertinence de votre CMS préféré, on souhaite juste souligner qu’un peu de personnalisation n’a jamais tué personne, surtout sur votre portfolio. Portfolio qui devrait épuré pour laisser place à vos réalisations, et non pas souligner tout le mal que vous vous êtees donné à trouver un magnifique thème adaptatif gratuit. Donc voici un petit conseil : concentrez vos efforts sur la présentation de vos réalisations sur Behance ou Dribbble ou littéralement n’importe quel autre plateforme en ligne et éviter à tout le monde la déception d’un énième thème Bootstrap pour porfolio.

On lâche quelques exemples de portfolios originales, vous gênez pas d’en ressortir inspiré :

>> http://jacobstringfellow.com/
>> http://pauljohns.com/
>> http://the-duck.github.io/markspurgeon/
>> http://www.studiothick.com/services/
>> http://iaiaioio.com/index1.html
>> http://mightyinthemidwest.com/contact
>> http://hellotrio.com/blog/
>> http://tristangevaux.com/about/